Réserves Naturelles de France

Réserves Naturelles de France

L’association Réserves naturelles de France, RNF, fédère en un réseau national plus de 700 professionnels de la nature (gardes, conservateurs, animateurs, etc.), qui interviennent au sein de plus de 340 réserves naturelles. RNF est une association nationale soutenue par l’État, les Régions, divers mécènes et l’adhésion volontaire des gestionnaires.

Ambassadrice des réserves naturelles, RNF anime un réseau d’échange d’expériences et de mise en œuvre de projets communs qui servent d’exemples en dehors même des réserves naturelles.

Les pertuis charentais  comportent quatre sites en Réserves naturelles nationales :

  • RNN Moëze-Oléron : Site d’importance internationale pour l’hivernage et la migration de nombreux oiseaux, étape majeure sur la grande voie migratoire est-Atlantique, la réserve naturelle de Moëze-Oléron est un paradis que les oiseaux ont su reconnaître. Cernée entre île et continent, non loin de l’embouchure de la Charente, la partie maritime de la réserve comprend 5000 hectares de vasières vivant au rythme des marées. De part et d’autre, les côtes littorales se font face, à l’est le marais de Brouage où l’uniformité des prairies contraste avec les bosses et les dépressions des anciens marais salants, à l’ouest les cordons dunaires de l’île d’Oléron, en perpétuel remaniement sous l’effet de la dérive littorale.
  • RNN Marais d’Yves : Territoire immergé à l’époque romaine, la réserve naturelle du marais d’Yves est un haut lieu de la nature en France. Située sur le littoral charentais entre La Rochelle et Rochefort, elle rassemble une grande diversité de milieux : estran vaseux, dunes sèches et pannes, marais et roselières, prairies humides, haies de tamaris, bosquets et fourrés…
    Dans cette ancienne lagune côtière se concentrent à marée haute, courlis, avocettes, huîtriers pie, barges, pluviers, chevaliers et bécasseaux. Elle est aussi une remise de jour pour les canards colvert, pilet, souchet et les sarcelles d’hiver. Au printemps arrivent les échasses blanches et les petits gravelots…
  • RNN Lilleau des Niges : La réserve naturelle de Lilleau des Niges, située au nord de l’île de Ré, se trouve à l’intérieur d’une grande baie presque fermée, le Fier d’Ars. Elle est donc relativement bien abritée de la houle et des vents du large. Le complexe réserve naturelle / Fier d’Ars fait face à la baie de l’Aiguillon et se trouve à proximité d’autres espaces naturels protégés de Charente-Maritime.
  • RNN Baie de l’Aiguillon : La baie de l’Aiguillon s’étend sur deux départements, la Charente maritime et la Vendée et a fait l’objet de deux classements successifs en réserve naturelle. Entre terre et mer, entre eau douce et eau salée, entre homme et nature, les interactions sont nombreuses dans la baie de l’Aiguillon, gracieuse transition du continent à l’océan. Au rythme quotidien des marées, le paysage évolue, d’une baie dominée par de gigantesques vasières ou ne laissant apparaître que de vastes prés salés, jusqu’à l’immersion quasi totale de la baie cantonnée par des digues érigées par l’homme. La baie de l’Aiguillon constitue ainsi un site rare et remarquable, représentatif des prés salés atlantiques entourant une immense vasière.